Zemmour, manif pour tous, et distractions

The function, the very serious function of racism is distraction. It keeps you from doing your work. It keeps you explaining, over and over again, your reason for being. Somebody says you have no language and you spend twenty years proving that you do. Somebody says your head isn’t shaped properly so you have scientists working on the fact that it is. Somebody says you have no art, so you dredge that up. Somebody says you have no kingdoms, so you dredge that up. None of this is necessary. There will always be one more thing.

Toni Morrison

Il y aurait beaucoup à dire sur Zemmour et son « Donner un prénom qui n’est pas français -à son enfant- c’est se détacher de la France ». Déconstruire les concepts de « prénom français », interroger la possibilité de se « détacher » d’un pays, le lien entre les deux. Il y aurait beaucoup à dire sur les dernières sorties de la manif  pour tous (mpt). La réduction de l’altérité à la différence femme (cis) / homme (cis), ou le lien supposé entre le narcissisme et l’attirance homosexuelle.Nous sommes nombreux à nous horrifier, à raison, de la diffusion médiatique de ce genre de discours. Mais je crains, hélas, qu’exprimer ce que nous ressentons et nous en pensons ne soit pas le plus productif.

D’abord, parce qu’en réagissant à ces propos, nous leur donnons plus de visibilité. C’est grave quand on amène les discours de haine dominants dans les rares espaces qui devraient en être protégés, mettant en danger les personnes qui en sont la cible. C’est ironiquement dramatique quand trois tags anti-IVG dans une rue de Paris prennent gratuitement la force d’une campagne nationale à cause de toutes les réactions de dénonciation.

Ensuite et surtout, car c’est une distraction terrible, que l’on soit allié-e ou concerné-e. En tant que concernée, je suis désolée de voir que pendant qu’on relève une à une les horreurs de la mpt, on ne sorte pas de l’apathie dans laquelle le mouvement LGBT français est plongé depuis l’obtention du mariage pour tous. La réjouissante organisation d’une marche des fiertés de nuit radicale ne peut pas cacher la mollesse avec laquelle la PMA pour tou.te.s, les droits des personnes trans, ou la prévention des suicides sont défendus. En regardant maintenant du côté des alliés, je ne peux m’empêcher de voir, dans les paroles parfois très violentes adressées à la mpt (et, de « mon côté », à Zemmour et autre), une forme de mise à distance rituelle et purificatrice. Tout occupés à la mise à distance de la mpt par rapport à vous, vous ne combattez pas votre homo-, bi-, transphobie intériorisée ; de même, il est plus facile de critiquer Zemmour que de prendre le temps de combattre le racisme et ses effets dans nos propres mouvements.

Alors, plutôt que d’être dans l’opposition et la critique permanente, construisons.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s